La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Endos du livre : Le dernier Testament de l'Occident

           

        « Aujourd’hui, nous sommes morts par notre faute et pendant qu’on s’excusait à outrance, notre place a été conquise par d'autres, plus courageux et qui acceptaient, volontiers, nos lamentables excuses. »

 

        « Par la peur, la culpabilisation, l’inconscience, l’ignorance, la déchéance et la décadence, on a réalisé notre propre extinction, pendant que d’autres nations faisaient exactement le contraire pour survivre, protéger et sauver leur culture. »

 

        « Les Arts, la culture, la technologie, les inventions et l’esprit créatif de l’Occident ont toujours été prédominants face aux autres cultures antagonistes et laisser ainsi dépérir et mourir la culture occidentale dans la décadence, la honte, la peur, l’indignité et l’avilissement dégradant est non seulement un désastre pour cette grande culture, mais tout autant une catastrophe mondiale. Lorsqu’il sera trop tard pour intervenir, les survivants de cette honorable culture occidentale n’auront d’autres choix que d’accepter le souvenir amer, le regret, la capitulation, la régression, l'indignation et l’extinction, c'est-à-dire le génocide sans condition. »

 

        « Le but ultime de ce livre est de favoriser le droit de survie de la plus belle culture du monde, c’est-à-dire la grande culture française, évoluée et réputée, ainsi que de préserver le droit de chacune des autres cultures à vivre librement dans un concert des nations représentant toutes les mosaïques culturelles de la planète. Cet ouvrage met en relief l’importance de la culture élevée et évoluée, sa qualité et son intégrité, son unicité et sa supériorité, afin de rencontrer les exigences véhémentes et intransigeantes des lois de l’évolution. »

 

- Michel R. Latendresse